EYAL

Tout le monde n’a pas l’audace de laisser ses passions dessiner une vie. Eyal, oui. Il vibre de ce qu’il aime. Il fait, ce qui l’anime. Et ainsi, cadence sa vie passionnément. Avant, le tennis battait son cœur à plein. Des années à écumer les courts et les compétitions. Des années aussi à combattre l’adversaire, ce qui ne lui ressemble guère. Sur le terrain en plus de sa raquette, traîne toujours une guitare, comme ça, l’air de rien. Pour gratter l’amertume des défaites, pour sourire les victoires, avec les copains. La musique s’invite ainsi, presque en sourdine, petites notes par petites notes. Un set remplace un autre, une
passion l’une après l’autre. Eyal choisit en Champion. Le tennis devient plaisir, la musique, son nouveau refrain.

 

Après la sortie de son EP « Un mec Normal » Eyal est de retour avec son single « Tout ira bien »  Eyal chante les tons clairs de la vie. Son univers se dilue en aquarelles, en bulles aériennes, soufflées de l’émotion des instants T. On est touché par Liza et la sincérité de son acoustique guitare-voix. Eyal chérit l’envie de prendre soin de ceux qui l’écoutent. Il tisse ainsi, dans ses chansons, un sentiment de proximité, une bonne humeur généreuse.

Eyal a fait les premières parties de Boulevards des aires, Emma Peters et celles d’Amir à Genève, Metz et Bruxelles. 

Il sera en première partie de Christophe Willem prochainement. 

Vous souhaitez réserver ce groupe ?